iStock-481157538.jpg

Lady Hatsusebe, little buterfly of fuyi ama

Les dents doivent êtres laquées en noir pour se différencier des animaux. « L’O-haguro » est obtenu par le délayage dans du saké ou du thé d’un mélange de limaille de fer et de noix de galle. Tu appliquera au pinceau cette mixture plusieurs fois par jours.

Pour obtenir une couleur noir et lustré de tes cheveux tu veillera à appliquer une décoction de l’arbre de Judée.

Pour satisfaire à l’élégance suprême « d’o-shiroi » tu veilleras à blanchir ton visage grâce à la poudre de « Kona-o-shiroi. »

Tes sourcils tu épileras pour gommer ces horribles petites chenilles.

Tu les redessinera plus haut sur ton front.

Tu prépareras pour ce dessin délicat le « Mayuzumi ». Pâte onctueuse que tu obtiendra en broyant quatre petites pelures de châtaignes avec  du charbon de paulownia ou un mélange de fleurs brulées, de la poudre d’or du noir de fumée et enfin de l’huile de sésame.

Tu donneras alors à ton trait la légèreté du rossignol, celle des nuages de printemps, la finesse du cocon de soie ou encore celle des antennes du papillon.

Enfin, grâce au rouge de carthame (beni-bana) que tu appliquera sur ta bouche, ton grain de peau apparaitra ainsi dans toute son immaculée transparence.

Un léger rose « tonoko » tu poseras sur ton front, tes ailes du nez ainsi que le coin de tes paupières.

 

RITUEL D’ANGELIQUE     

 

Douce exfoliation aux trois thés et poudre de bambou.

Enveloppement du baume des concubines au yuzu, à l’huile de son de riz et thé vert et soie.

Soin des pieds au beurre de cerise et à l’huile fine de coton

Modelage majestueux aux huiles impériales de prunes et de tubéreuses.

Brume d’eau au thé vert rehaussé d’un soupçon  d’aloe vera

 

95 minutes

175 euros